BIENVENUE SUR LE BLOG DE PAPA GATO

13 février 2011

Messie, mais non...

Il a repris l'entraînement,
il revient dans deux mois,
il boîte bas,
inutile de compter sur lui cette saison,
il va choisir les élevages pour son retour,
il ne peut rien prévoir,
les médecins sont réservés,
son entourage s'étonne de la rapidité de sa récupération,
il veut revenir à Madrid,
à Mexico,
à Barcelone,
à Aguascalientes,
ses récentes opérations sont des succès,
certains nerfs sont irrémédiablement touchés...
bla bla bla bla bla bla... 
On se croirait quinze ans plus tôt dans les couloirs de l'Élysée. Tout et son contraire. Un vrai serpent de mer. 
Comme tout cela est tordu, biscornu, entourloupé! Nous surfons sur un océan de manipulation et de désinformation! En tous cas, ça sent la marée noire... 
Au centre de ce bourbier, un homme, un torero, auquel on souhaite de garder une lucidité bien trempée s'il espère encore savoir qui il est et ce dont il a envie.
J.T., à nouveau, est attendu comme le messie. Ressuscité, cette fois. On n'en sort pas et on peut craindre que, un jour, il n'y laisse vraiment la vie.
Comme si son retour pouvait, à lui seul, oxygéner une tauromachie asmatiforme. Illusion puérile savamment entretenue.
Et les usuriers font monter la pression et les enchères en un commerce écoeurant, fondé sur la valeur marchande du sang versé et sur l'exploitation médiatique d'un culte idolâtre, qui finit par épuiser le désir.
Aussi, il ne sera plus question dans ces colonnes du retour de Jose Tomas
avant que le torero lui-même ne le confirme ou ne l'infirme.
Rideau .

2 commentaires:

  1. Petit clin d'oeil au titre de l'article : http://www.youtube.com/watch?v=E14jx24ll4k

    RépondreSupprimer